Agrégats secondaires dans les remblais : Mesure antibruit à Kassel avec des mâchefers d’incinération d’ordures ménagères

Mur antibruit le long de l’A44 près de Cassel (Allemagne)

Les habitants près de l’autoroute A 44 de Kassel-Oberzwehren étaient exposés aux bruits de circulation croissants de l’autoroute. Bien que les niveaux sonores correspondants étaient inférieurs aux valeurs de déclenchement, à partir desquelles le droit de prendre des mesures de protection antibruit appropriées est octroyé, la ville de Cassel a voulu améliorer la situation.

Après mûres réflexions, la décision a été prise de construire un remblai, qui combine protection antibruit et visuelle, offrant ainsi une amélioration significative de la qualité de vie. Parce qu’il aurait été difficile de mettre en place cette mesure volontaire avec des solutions conventionnelles en raison de la situation budgétaire actuelle, l’autorité chargée des jardins et de l’environnement de Cassel a préféré un mur en terre dont la construction a été possible économiquement avec des matériaux de construction de substitution.

Apprenez-en plus sur cette référence ici

Construction avec des mesures de sécurité techniques

Le remblai a été planifié en utilisant des granulats secondaires, conformément aux exigences de la note M20 du groupe de travail de l’État fédéral sur les déchets (LAGA M20) et la notice M TS E sur les méthodes de construction, pour des mesures de sécurité techniques quant à l’utilisation de sols et de matériaux de construction avec des composants importants pour l’environnement dans les travaux de terrassement.

Le barrage est d’environ 650 m de long, 16 m de haut et 40 m de large. L’âme du barrage est constituée de différents matériaux de construction secondaires et est recouverte par des couches d’argile d’épaisseur proportionnelle. Le dispositif est situé en dehors d’une zone de protection des eaux, la distance par rapport au niveau des eaux souterraines s’élève à plus de 2 m.

La matière première pour le mâchefer d’incinération utilisé pour le mur provient de l’usine de valorisation énergétique (VE) à Cassel. Des restes de mâchefer brut y sont transformés en granulats de mâchefer d’incinération par BAUREKA Baustoff-Recycling GmbH au cours du processus thermique. Avec ce remblai, la ville de Cassel a ainsi créé une option de valorisation utile, fiable et sûre.

Le remblai de Kassel-Oberzwehren a été terminé en 2008 après une période de construction de 4 ans. En se basant sur une construction prouvée durable et économique, l’autorité chargée des jardins et de l’environnement de Cassel a décidé par conséquent de construire un autre remblai, Kassel-Nordshausen, qui a été terminé en 2018.

Les habitants considèrent le projet également de manière positive – les problèmes de bruit se sont déjà nettement améliorés grâce au premier remblai. En bref : Un projet réussi sur le plan économique et écologique pour les habitants, la ville et l’industrie.