Agrégats secondaires tels que MIOM pour la construction de routes

Repenser : Utilisation de matériaux secondaires là où c’est possible

En règle générale, les règlements en vigueur s’appliquant à la construction de route et aux travaux de terrassement exigent principalement que seuls des granulats naturels soient utilisés. Et il est peu probable que des alternatives soient explorées. Toutefois, dans ces pays où des règlements existent concernant l’utilisation de granulats secondaires, leur utilisation dans la construction a prouvé être autant fiable et plus économique que celle des granulats primaires dans la construction conventionnelle.

Application principale dans la construction de route

Les graphiques suivants expliquent la mise en place générale d’une route. L’échantillon à gauche explique le principe d’une chaussée souple, souple composite ou rigide composite, par exemple lors d’une construction avec de l’asphalte comme couche d’usure. L’autre image montre les éléments et couches d’une chaussée en béton.

Chaussée souple, souple composite ou rigide composite

Chaussée rigide

Dans de nombreux pays, les directives techniques sur les granulats secondaires, notamment les mâchefers d’incinération d’ordures ménagères, autorisent l’utilisation de granova® dans les applications de travaux de terrassement et routes suivantes :

  • Talus et remblais
  • Fondation
  • Recouvrement
  • Mélanges non consolidés pour sous-fondation et base
  • Liants hydrauliques pour sous-fondation et base

La décision finale sur l’utilisation de MIOM doit être prise en prenant les conditions environnementales locales en compte.  

Exemples d’applications pour la construction de routes

Les mâchefers d’incinération d’ordures ménagères sont utilisés principalement dans des projets de construction exigeant d’importantes quantités de granulats de qualité élevée continue. Les projets de référence ci-dessous ont été mis en place en utilisant respectivement 250 000 et 100 000 tonnes de MIOM.

Travaux de terrassement spéciaux : Murs antibruit et de séparation

Hormis les travaux de terrassement nécessaires aux routes, il existe d’autres constructions nécessitant d’importantes quantités de matériaux minéraux. Le trafic routier, par exemple, a des effets négatifs importants sur les humains et l’environnement, à savoir sous la forme d’émissions polluantes, de fines particules et de bruits. Par conséquent, des protections de séparation et contre le bruit sont nécessaires et des talus le long des routes peuvent être une alternative à d’autres sortes de murs. De la même manière, d’importantes quantités de matériau sont souvent nécessaires pour l’aménagement paysager ou le remblayage.

La capacité financière d’autorités locales restreint fréquemment la réalisation de tels projets. C’est ici notamment que les granulats secondaires représentent une alternative plausible.